Working Together #3 : A.P. Witomski

APWitomski

Avec une poignée d’E.P. et une reprise de The Cure pour la compile C44, la mayonnaise synthpop concoctée avec amour par A. P. Witomski a commencé à prendre l’hiver dernier. Quelques live électro en diable sont ensuite venus confirmer « sa réputation de mélodiste électro pop hors pair, où la robe eighties volète avec légèreté sans jamais en remontrer avec vulgarité » (magicrpm). Comme d’autres, on a cru un temps que cet héritier spirituel de Martin L. Gore était anglo-saxon. Derrière ces initiales mystérieuses (P pour Piotr ? Peter ? Pavlov ?) se cache en fait un Grenoblois docteur en physique, qui délaisse peu à peu ses guitares pour plonger plus profondément dans les méandres d’une électropop élégiaque.

The word A. P. Witomski began to spread last winter with a few E.P. and a Cure cover for the compilation C44. A few devilishly electric gigs later, his reputation as an “hors pair electro-pop melodist, letting the 80s gown flutter loosely without an ounce of vulgarity” (magicrpm) was confirmed. Like others, we thought for a time that this spiritual heir to Martin L. Gore was Anglo-Saxon. But behind those mysterious initials (P for Piotr ? Peter ? Pavlov ?) hides a young physicist from Grenoble, France, who is little by little abandoning his guitars to dive deeper and deeper into the twists and turns of an elegiac electro pop.

Bandcamp // Facebook // Twitter


  1. catsfight posted this